blog /

Publié le 5 juillet 2018
07-07-18, Gravelines-Calais

07-07-18, Gravelines-Calais

Viviane, 25 ans, suit la Marche solidaire pour les migrants de Vintimille à Londres, organisée par l'Auberge des migrants. Au jour le jour, elle retrace son périple sur ce blog, illustré par des photographies du collectif Item.

Ce matin au petit déj, je chantonnais la chanson du dernier jour avec un grand sourire. Puis 10 minutes plus tard, en voyant les autres faire l’échauffement, les larmes ont coulé toutes seules. Nouveaux marcheurs ou plus anciens : tous là à se dandiner. Ça va me manquer de les voir heureux ensemble.

On ne peut pas tous aller à Londres faute de places. Il faut correspondre à certains critères pour pouvoir y aller. Ça met les marcheurs qui ne se sont jamais vu refuser de franchir une frontière en situation. Comme un exercice pratique quoi, même si c'est pas voulu par l’association.

Sur la route, j'ai rencontré une journaliste qui, même quand elle est en vacances aux quatre coins du monde, elle est toujours rattrapée par la cause. Soit en tombant sur une manif, soit en rencontrant des militants. Ben ouais, c’est un défi mondial, il y en a partout des migrants ! Est-ce que ça sera la même chose pour moi au Togo ?

La manifestation à Calais était la plus belle de toutes. Les migrants locaux, enfin les migrants qui sont à Calais, ont eu tellement de mal à réaliser que nous étions tous en soutien, qu'ils ont hésité à venir dans le cortège. À la fin, nous étions tous là, à faire la fête et à manger ce fameux curry épicé. Pas une once de violence policière sur la route. Ouf.

Pensée du soir : le plus dur c'est pas de faire la queue pour manger, c’est pas les kilomètres dans les pattes, c'est pas les douches froides, c'est pas la fatigue. C'est de dire adieu à tous ces gens.

© Politis


L'auteure : Viviane

J'ai 25 ans, je suis originaire de Bretagne, j'ai fait des études de psycho. J'ai fait six mois de bénévolat à Calais puis j'ai été intégrée dans l'organisation de la Marche des migrants. Je ne sais pas où je serai dans six mois mais mon prochain projet est un voyage humanitaire au Togo. Mon père est vidéaste. Il m'a prêté sa caméra pour que je documente ce que je vis avec les marcheurs, mais je préfère écrire...

Les photographes

Le Collectif item est une structure de production indépendante qui se donne le temps et les moyens nécessaires pour construire de véritables sujets, pensés comme des récits photographiques à part entière. Il rassemble aujourd’hui 12 photographes, un graphiste et une vidéaste, autour de l’impérieuse nécessité de raconter le monde, pour ne pas rester les yeux fermés. Leurs travaux peuvent être vus sur leur site ici.

Photo : étape 43 Villeneuve-Saint-Georges, France, le 15 juin 2018. Les marcheurs passent la nuit au gymnase Jules-Ferry de Villeneuve-Saint-Georges. Une partie de basket est improvisée avant l’installation des lits de camps. Crédit : Jeanne Frank / item

Haut de page

Voir aussi

Cinéma à l’Élysée

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Le blanchiment de Le Pen

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents