Pas vus à la télé

L’immigration à travers le petit écran.
Un documentaire couvrant trente ans d’images, partagées entre la censure et le non-dit.

Entre les années 1960 et 1970, l'immigration ne se présente à la télé qu'en cas de « malheurs ». Immigration rime avec malédiction. Ainsi : dans la nuit glaciale du 1er au 2 janvier 1970, dans un foyer insalubre d'Aubervilliers, des travailleurs africains font un feu de bois dans un poêle de fortune. Au petit matin, la police constate cinq morts par asphyxie. Le journal télévisé s'invite sur place : les Français découvrent les conditions de vie de ceux qu'on appelle alors les «~travailleurs étrangers~».…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.