Audimat : a voté !

Les Français, nous dit-on, se passionnent pour la campagne électorale en cours. En témoignent les taux d'écoute des émissions politiques, où les panels d'électeurs ont remplacé les journalistes (pas un progrès : questions catégorielles, pas de « droit de suite » , amateurisme des questionneurs intimidés face à des candidats rompus à l'exercice, absence des grands thèmes internationaux...). L'audience tient lieu d'arbitre des élégances ; et le camp socialiste pour une victoire que sa championne ait…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.