Un simple « accident électoral » ?

Pour Dominique Voynet, son très faible résultat n’est pas une « catastrophe écologique ». Le parti vert reporte après les législatives
le nécessaire débat sur son avenir politique.

Les Verts ont accepté avec une apparente philosophie le résultat du premier tour de la présidentielle. Quand le résultat de Dominique Voynet 1 apparaît sur les écrans du Lavoir moderne parisien, petit théâtre du XVIIIe arrondissement de Paris transformé en QG le temps d'une soirée électorale, aucune émotion particulière n'étreint la centaine de militants présents. « Tout s'est passé comme prévu » , blague le député Yves Cochet. Quelques « ouais ! » saluent les chiffres encore plus modestes de José Bové, et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.