Faut que ça saigne !

Pour Éric Hazan, qui commente au jour le jour les débuts
de la présidence Sarkozy dans « Changement de propriétaire », la guerre civile continue.

Éric Hazan ne désarme pas. Après son petit livre lumineux de déconstruction du langage politico-médiatico-publicitaire, LQR. La propagande au quotidien (Raisons d'agir), qui, contre toute attente, se faufila alors parmi les meilleures ventes, le responsable des éditions La Fabrique donne une suite à sa Chronique de la guerre civile , livre paru en 2003, sous la même forme : celle de notes, prises au jour le jour, cette fois durant les trois premiers mois de la présidence Sarkozy. D'où son titre :…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.