Le réalisme des salauds

Dans le petit village des Pyrénées où, depuis quarante ans, je me retire une partie de l'année, je surprends un voisin aspergeant copieusement un parterre à la sulfateuse. « Qu'est-ce que vous mettez-là ? , lui demandai-je, préparé au pire, le RoundUp de Monsanto [favori des jardiniers amateurs] ? » « Non, me répond-il, c'est l'herbicide qu'on vend à Prades pour détruire les mauvaises herbes. » On pourrait interroger le concept de « mauvaises herbes », issu d'une vision spécifiquement occidentale de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.