Loi pro-OGM

La France devait adopter cette semaine une loi sur les cultures d’OGM. Globalement très favorable aux transgéniques, le texte décrédibilise le ministre de l’Écologie, qui avait soutenu, lors du Grenelle de l’environnement, la liberté de produire et de consommer sans OGM. La loi fait le pari d’organiser la coexistence des OGM avec les autres cultures, mais la responsabilité des pollueurs, en cas de contamination, est très réduite, les produits pourront être déclarés « sans OGM » jusqu’à 0,9 % de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.