Une crise sanitaire

Les 12 % des assurés en affection longue durée (ALD) représentent aujourd’hui 60 % des dépenses de santé (70 % en 2015). Toutes ces maladies chroniques ont une composante environnementale déterminante. Le taux a en effet augmenté de 73 % entre 1994 et 2004, mais, après correction du changement démographique, l’augmentation est encore de 53 %. Quatre groupes de maladies chroniques représentent 75 % des ALD (cancer, diabète, maladies cardiovasculaires et affections mentales). Les dernières données publiées…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents