« Une entreprise comme les autres »

Historien
des médias, Christian Delporte* revient sur les mesures préparant
la réforme de l’audiovisuel public.
Et analyse
ce retour
au temps de l’ORTF.

La nomination du PDG de France Télévisions par l’exécutif est-elle un retour au passé ? Christian Delporte : D’abord, ne jouons pas les hypocrites. Avec la composition du CSA, il va de soi que le choix du président de France Télévisions était largement inspiré par le pouvoir. Cela dit, on revient aujourd’hui à un système qui rappelle le temps de l’ORTF, où le directeur général était nommé en Conseil des ministres. Et ce n’est pas très bon signe. Car si le CSA n’était pas satisfaisant, l’idée même d’une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.