La recherche sous observation

A Belém (Brésil), les altermondialistes inaugurent un nouveau forum « Sciences et
démocratie ». Partout, des citoyens interpellent les chercheurs, notamment sur les problèmes environnementaux.

Jean-Pierre Havard se bat depuis quinze ans pour faire reconnaître le drame des Amérindiens wayana du sud de la Guyane. Cette forêt est sous la loi de l’orpaillage illégal, qui rejette des tonnes de mercure dans la nature. Très persistant, ce métal lourd contamine toute la chaîne alimentaire aquatique pour s’accumuler in fine dans la chair des Wayana, qui se nourrissent de la rivière. Jean-Pierre Havard prélève des cheveux sur un enfant du village de Cayodé pour faire analyser leur teneur en mercure.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.