Dossier : Alain Badiou : "Pourquoi le sarkozysme est un pétainisme"

« L’avenir de l’humanité est en jeu »

Représentant du président de l’assemblée générale des Nations unies auprès de la commission Stiglitz, François Houtart* explique les enjeux de la conférence de l’ONU sur la crise financière.

Politis : On sait peu que la conférence des Nations unies sur la crise économique et financière mondiale, qui s’achève le 26 juin, étudie les propositions de la commission Stiglitz « pour la réforme du système financier et monétaire international » . Pourquoi ? François Houtart : Le manque d’informations est probablement dû à plusieurs causes : le peu d’enthousiasme des organes des Nations unies pour l’initiative, notamment du secrétariat général ; l’inertie des pays membres ; le fait que les G8 et les G20…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Debout les festivals !

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.