L’ombre de Bolkestein sur le modèle social

La majorité présidentielle à l’Assemblée nationale se prononcera le 21 janvier sur un texte capital lié à la transposition de la directive européenne de libéralisation des services.

La concurrence libre et non faussée s’appliquera-t-elle ou non aux services publics sociaux ? Un débat en séance publique à l’Assemblée nationale, prévu le 21 janvier dans le cadre de la transposition de la directive européenne sur la libéralisation des services, clone de la directive Bolkestein, devra ré­pondre à cette question cruciale pour le modèle social français. On saura ce jour-là si une proposition de loi relative à la protection des missions d’intérêt général « imparties aux services sociaux et à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.