Dossier : Que reste-t-il de la culture ouvrière ?

« Si l’on retire les usines, il n’y a plus de vie ! »

Sociologue, Michel Pinçon a longtemps travaillé sur la classe ouvrière dans les Ardennes. Il livre son analyse d’une culture ouvrière en très net recul au fil de la disparition des entreprises.

Mes travaux de sociologue puis une collaboration au film de Marcel Trillat Silence dans la vallée, tourné près de Charleville-Mézières dans les Ardennes, vingt ans après, au même endroit, à Nouzonville, m’ont placé au cœur de la classe ouvrière. Entre ces deux décennies, tout s’était aggravé. Nouzonville a été une cité industrielle très active durant des siècles puisqu’elle abritait une manufacture d’armes sous l’Ancien Régime, avant de voir s’installer des usines de fonderie et d’estampage. La crise de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.