Matamore et l’eau qui dort

Dans cette histoire de remaniement, Nicolas Sarkozy et François Fillon ont admirablement rempli leur office. L’un, dans le rôle de Matamore, ce soldat fanfaron de la commedia dell’arte , l’autre dans le registre patelin. Dès le mois de juin, le président de la République avait promis à ses affidés un Premier ministre new look , une valse des ministères et un cours nouveau. Et qu’avons-nous vu ? Rien de tout cela. Fillon est toujours là. Hortefeux aussi, Lagarde, Chatel, Baroin, Pécresse, Le Maire n’ont pas…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.