Christian Jacob (UMP) rejoint les opposants à l'exploitation des gaz de schiste

Le projet de loi contre l'exploitation des gaz de schiste déposé par le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale Christian Jacob vient relancer le débat autour d'une activité désastreuse pour l'environnement.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Les puissants lobbies de l'extraction des gaz et huile de schiste doivent-ils commencer à douter ? Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, a déposé le 1er avril une proposition de loi visant à interdire l'exploitation des gaz de schiste et « abroger » les permis en cours.

Le texte veut interdire « l’exploration et l’exploitation des mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux non conventionnels » , « en application du principe de précaution prévu à l’article 5 de la Charte de l’environnement » . « Les permis exclusifs de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux non conventionnels sont abrogés » , d'après la proposition de loi. « Les conséquences environnementales sont extrêmement néfastes : pollution des eaux, de l’air et des sols, consommation considérable d’eau pour la fracturation, émissions de gaz carbonique inférieures seulement à l’énergie charbonnière, destruction du paysage pour installer les puits de forage » , ajoute Christian Jacob, ancien agriculteur.

À gauche, la mobilisation contre l'exploitation des gaz et huile de schiste ne faiblit pas. Le jour du dépôt de ce projet de loi, José Bové appelait le gouvernement à « lever l'ambiguïté » sur la possibilité de commencer des forages d'exploration d'huile dès le 15 avril en Seine-et-Marne. Le moratoire sur les hydrocarbures de schiste a été prolongé jusqu'à la mi-juin, mais il reste « une ambiguïté sur le permis d'huile de schiste » , souligne le député européen Europe écologie – Les Verts.

Le 29 mars, le PS demandait « l'interdiction de l'exploration et de l'exploitation d'hydrocarbures non conventionnels et l'annulation des arrêtés ministériels accordant des permis exclusifs de recherches » . À un an tout juste de la présidentielle de 2012, le gouvernement et les députés UMP prendront-ils le risque d'autoriser l'exploitation des gaz et huile de schiste, perspective de plus en plus impopulaire en France ?

Avec AFP


→ Soutenez le prochain reportage de Politis.fr en Amérique du Nord, à la rencontre des victimes de l'exploitation des gaz de schiste et des militants opposés à cette technique destructrice.

Politis.fr



À voir ce soir sur Canal+, « Gasland », de Josh Fox

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.