Dossier : Jeunes musiciens : comment se faire entendre

Matthieu Fontana 30 ans, violoncelliste

Jazz, classique, variété. Trois jeunes instrumentistes relatent leur parcours. Entre travail acharné, coups de blues et débrouillardise.

Matthieu Fontana n’est pas passé par la grande porte, le Conservatoire national supérieur de musique (CNSM). Mais par un conservatoire national de région, le CNR de Boulogne, section violoncelle. Conséquence : même quand on n’est pas « manchot » et qu’on « travaille comme un âne », les portes restent fermées. C’est la règle en musique classique. Il faut le précieux sésame d’État, sans quoi « on n’est pas vraiment reconnu ». Ni pour enseigner ni pour jouer. « Ce système vieillissant laisse quantité de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.