PCB : vers un nouveau scandale ?

Ces isolants industriels utilisés pendant soixante ans sont présents dans la plupart des cours d’eau. Une pollution irréversible dont on ignore encore l’ampleur.

Les PCB, pour polychlorobiphényles, sont plus connus sous le nom de pyralènes. Ils furent utilisés dans l’industrie à partir des années 1930 comme isolants dans les transformateurs électriques et les condensateurs, comme lubrifiants dans les turbines, ou bien encore entraient dans la composition des huiles et des peintures. La France a attendu février 2008 pour adopter un « plan national d’action visant à améliorer la connaissance, la surveillance et la gestion des PCB » . Très peu biodégradables et non…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

À quoi bon le Moyen Âge ?

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.