Pour sortir du béton

Près de Carcassonne, Batipole enseigne l’éco-construction avec matériaux locaux et techniques traditionnelles. Un succès.

Vincent attend, un peu nerveux, devant les portes du centre Batipole : il a quitté son emploi de plaquiste pour tenter d’intégrer la formation. « J’en ai marre de l’usine, dit-il. Je veux changer de vie, j’espère qu’il leur reste des places. » Le centre accueille entre 350 et 500 stagiaires par an et affiche le plus souvent complet. Hervé, menuisier de métier, « ne veut plus faire du mauvais travail » , à une cadence infernale pour un salaire de misère. Lou, 21 ans et déjà stagiaire, a travaillé deux ans à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.