Contre-G20, la parole aux « Indignés »

«Indignados» , altermondialistes, témoins du «printemps arabe» ou d' «Occupy Wall street» ... Des militants du monde entier se sont retrouvés à Nice du 1er au 4 novembre pour le « Forum des peuples ». Politis.fr leur donne la parole.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


  • Alaa Talbi, Tunisien et Yasser Shoukri, Egyptien  :

« Le printemps arabe doit se transformer en un printemps universel ».

  • Élisabeth et Sophie, Belges (Bruxelles) :

« Nous sommes venues créer des liens avec des gens du monde entier »

  • Pierre-Yves, Québécois, «citoyen et coordonnateur d'un réseau sur l'intégration continentale, qui travaille sur les enjeux de libre échange» et du réseau « Our world is not for sell   » :

« On ne veut pas sauver le système. On veut que le système change. »

  • Elena, Espagnole, a participé au camp de Barcelone et à la mobilisation du 15 mais (« 15M ») avant de rallier Bruxelles avec la «marche des indignés» :

«Nous marchons pour essayer de casser le système »

  • Franco Grisolla, Italien , militant et dirigeant national du syndicat CGIL :

« La distinction entre le mouvement travailleur et le mouvement altermondialiste est négative. »


Photo : AFP / Christopher Furlong / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.