EELV-PS : à qui gagne perd ?

Après une semaine de confusion et de tensions, socialistes et écologistes ont finalement ratifié un accord pour 2012. Aucun bénéfice évident ne se dégage pour l’un et l’autre parti.

Samedi 19 novembre, le conseil fédéral d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) [[« Parlement » du parti, composé de 150 délégués élus.] ratifiait par 74 % des voix l’accord mis au point avec les socialistes par ses négociateurs. Trois jours plus tôt, le bureau national du PS avait fait de même, avec une majorité encore plus large. Dénouement d’un épisode tendu, qui voit les deux partis dotés d’une plate-forme commune de trente pages, « la plus riche jamais obtenue » , commente un cadre écologiste. Une nette…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.