Tranche napolitaine

Anne Coutureau ranime le monde de l’Italien Eduardo De Filippo.

Au XXe siècle, Eduardo De Filippo fut le Goldoni de Naples. Ce grand auteur était aussi un grand acteur, un infatigable chef de troupe et même un réalisateur qui imprima sa marque dans le cinéma italien d’après-guerre. Anne Coutureau met en scène une pièce qui passe pour l’une de ses œuvres majeures, Naples millionnaire ! Mais, à vrai dire, cette veine réaliste et moraliste a pris un petit coup de vieux par rapport à l’inspiration mi-burlesque mi-philosophique de textes comme la Grande Magie ou l’Art de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.