Dossier : L’après-nucléaire a commencé

À gauche, le grand écart

François Hollande, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon divergent dans leur appréciation des derniers traités et la réponse à y apporter.

Gouverner avec les règles européennes ou contre elles ? Le dilemme divise la gauche. Tout à son image de bon gestionnaire responsable, François Hollande a été le premier des candidats à la primaire du PS à accepter l’engagement pris par Nicolas Sarkozy à Bruxelles, en juillet, au nom de la France. Le candidat socialiste s’est engagé à ramener le déficit de notre pays à 3 % dès 2013, et non plus en 2014 comme prévu initialement dans le projet du PS. Ses 60 propositions s’inscrivent, assure-t-il, dans le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.