Des ONG sur la sellette

Une quarantaine de membres de plusieurs ONG occidentales sont jugés au Caire pour « activités illicites ». Entendre : ingérence...

C’est sur fond de vives tensions diplomatiques entre les États-Unis et l’Égypte que s’est ouvert le 26 février au Caire dernier le procès d’une quarantaine de membres d’ONG. Accusés de financement et d’activités illicites, ainsi que de tentatives d’ingérence politique, les 44 prévenus, dont 19 Américains, seront finalement jugés le 26 avril prochain. Au-delà de l’agitation médiatique, ce procès pose la question de la nature réelle de l’activité menée par certaines organisations non-gouvernementales. Les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.