Jeux de l’ancien et du moderne

Avec les Serments indiscrets, Christophe Rauck monte un Marivaux d’aujourd’hui.

Longtemps chef de troupe indépendant, Christophe Rauck a d’abord porté l’empreinte d’Ariane Mnouchkine et du théâtre du Soleil. Ses spectacles étaient exubérants, dynamiques, colorés, spectaculaires. Ils n’en étaient pas moins très personnels, ce qui lui a valu de faire une mise en scène remarquée à la Comédie-Française ( le Mariage de Figaro ) et surtout d’être nommé à la tête du Centre dramatique national de Saint-Denis, en remplacement d’Alain Ollivier. Il y a imprimé une politique excellente, très…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents