Expulsions hors la loi

Des familles sont délogées en pleine trêve hivernale. Le DAL s’indigne.

L’expulsion, le 4 décembre, d’une dizaine de personnes d’un immeuble de Saint-Denis intervient moins d’un mois après celle de 250 migrants d’une ancienne clinique à Pacé, dans la banlieue de Rennes. Il s’agit de la troisième expulsion collective depuis l’entrée en vigueur de la trêve hivernale le 1er novembre. Pour Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l’association Droit au logement (DAL), celle-ci n’a jamais été autant ignorée par les préfectures, d’après lesquelles la loi de 1956, qui fait foi sur la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.