Gaza : L’appel de Khaled Mechaal à l’unité

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le leader du Hamas en exil, Khaled Mechaal, en visite à Gaza du 7 au 10 décembre, a lancé un appel à la réconciliation avec le Fatah du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Le Hamas, qui détient le pouvoir à Gaza, et le Fatah, qui contrôle la Cisjordanie, ont rompu leurs relations en 2007. Mechaal a également appelé à la libération de « toute la Palestine », « de la mer au fleuve [Jourdain] ». Une déclaration démagogique que Mechaal a justifiée par l’échec « de la politique de négociations […] qu’Israël et la pusillanimité internationale ont fait échouer ». Benyamin Netanyahou a immédiatement agité le spectre de la menace de destruction d’Israël.


Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.