Mali : Avancée des rebelles au sud

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Les islamistes armés progressent au sud du Mali. Ils ont été repérés le 7 janvier dans la région de Mopti au seuil de la démarcation nord-sud, à 500 km de Bamako. Yamoussa Camara, ministre de la Défense malien, a confirmé au micro de RFI la présence de « groupes djihadistes » dans cette région. Au moins douze soldats auraient été capturés par des rebelles, affirme Al-Jazeera, ceux-ci auraient atteint Bourei, village à 40 km de la zone contrôlée par le gouvernement. L’armée malienne a procédé à des tirs de sommation pour les repousser au nord, aux mains des rebelles. Ces derniers, accompagnés de membres de la secte Boko Haram, ont toutefois établi une base militaire à proximité de Tombouctou.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.