Des couples plongés dans le noir

Une série de courtes pièces de Joël Pommerat. Brillant mais un brin convenu.

Pour beaucoup, Joël Pommerat est le grand homme de théâtre français de ces quinze dernières années. Depuis les Marchands, Cercle/Fictions, Ma chambre froide, toutes ses œuvres suscitent l’enthousiasme, et il est l’un des rares artistes que les services officiels envoient représenter la France à l’étranger. Peter Brook l’avait désigné comme son successeur aux Bouffes du Nord mais, comme cela ne s’est pas fait, Luc Bondy l’a pris sous son aile à l’Odéon-Théâtre de l’Europe. Pommerat reste le nouveau soleil…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.