Dossier : L'homme augmenté, c'est déjà demain - Un dossier illustré par Enki Bilal

Enki Bilal : « Le transhumanisme est un des premiers rêves de l’homme »

Avec l’exposition « Mécanhumanimal », Enki Bilal célèbre la part mécanique des êtres vivants et leur métamorphose en créatures hybrides.

Pour les Fantômes du Louvre, le dessinateur Enki Bilal avait photographié quatre cents œuvres du plus grand musée du monde pour en retravailler vingt-trois à la peinture. Pour le Musée des arts et métiers, il a puisé dans son œuvre les représentations de cette idée, « Mécanhumanimal », née en visitant les collections de 80 000 pièces pour la plupart jamais exposées. Soit un concept réunissant l’homme, l’animal et la machine. Il a travaillé avec un installateur sonore et une créatrice d’odeurs, et a joué…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.