Allemagne : Sondages inchangés

La droite CDU/CSU de la chancelière Angela Merkel serait loin en tête.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


À quelques jours des législatives, les sondages montrent une stabilité des intentions de vote des Allemands, donnant la droite CDU/CSU de la chancelière Angela Merkel loin en tête à 39 %. Son allié, le parti libéral (FDP), ne pèserait plus que 5 % (perdant 1 point), soit juste le seuil nécessaire pour avoir des élus. À gauche, la situation est également stable. Avec un SPD à 25 %, les Verts à 9 % et la gauche radicale de Die Linke à 10 %, qui, si on l’inclut, ferait un total de 44 % pour la gauche, à l’identique du bloc de droite. La seule inconnue est le score du nouveau parti anti-euro, Alternative für Deutschland, donné à 3 %, mais dont le score est plus difficile à mesurer. La plupart des observateurs prédisent donc un scénario de « grande coalition », CDU-SPD, sous l’autorité d’Angela Merkel.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.