Turquie : Mort d’un manifestant

Un jeune homme de 22 ans a été tué, touché à la tête par une grenade lacrymogène.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Un manifestant de 22 ans a été tué, touché à la tête par une grenade lacrymogène, lors d’affrontements avec la police à Antakya dans le sud de la Turquie. Depuis le début du mouvement de contestation du pouvoir du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, début juin, cinq personnes ont été tuées et des milliers d’autres blessées. Au mois de septembre, les manifestations ont repris à Istanbul et à Ankara, bien que moins importantes qu’au début de l’été. Le 9 septembre, la loi sur la restriction de vente d’alcool, très critiquée par la fronde anti-gouvernementale, est entrée en vigueur.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.