Dossier : L'OPA du PS sur la banlieue rouge

Saint-Denis à tout prix, les socialistes à l’offensive

La bataille de Saint-Denis aura bien lieu. Comment le PS compte-t-il conquérir la dernière commune communiste de plus de 100 000 habitants ? Récit des stratégies à l’œuvre.

Entre Pierre Laurent et Marie-Pierre Vieu, Didier Paillard, ceint de son écharpe tricolore, était dimanche sur le pavé parisien en tête de la « Marche pour la révolution fiscale ». Bien en vue des caméras et des photographes. Que le PCF, qui pouvait désigner dix personnalités pour le carré de tête de cette manifestation, ait choisi de mettre en avant le discret maire de Saint-Denis est inédit. Et essentiellement motivé par la volonté de conserver la dernière commune communiste de plus de 100 000 habitants.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.