Pathé et Gaumont excluent des critiques

Dans l’édition du week-end dernier du Figaro , les journalistes cinéma, dans un article intitulé « Pas de tomates pour les navets », ont dénoncé la décision prise par Pathé et Gaumont de leur interdire désormais les projections de presse des films qu’ils produisent ou distribuent. Le phénomène n’est pas nouveau. L’industrie du cinéma, celle des blockbusters en particulier, n’a jamais conçu autrement la critique que comme un outil promotionnel. D’où, dans un passé plus ou moins récent, certaines exclusions…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.