En finir avec la droite

J’aurais dû m’inquiéter plus avant de ce que serait le 2e quinquennat de M. Sarkozy…

Pour ce qui me concerne , je vais le dire un peu nettement : je n’ai pas été, sur le moment, particulièrement marri de la réélection, il y a deux ans, de Nicolas Sarkozy. Plus précisément, l’échec du candidat des « socialistes » au second tour de la présidentielle de 2012 ne m’a pas spécialement affligé, car je (ne) sais (que) trop ce qui se serait passé s’il l’avait emporté : comme je dis toujours, ça fait trente-trois ans que ces serial félon(e)s, sitôt qu’ils s’hissent aux affaires, n’ont d’autre hâte –…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.