Guillaume Balas : « Les vrais frondeurs, ce sont les “hollandistes” ! »

Proche des députés « frondeurs », le socialiste Guillaume Balas met en garde contre les tensions de plus en plus profondes au sein du PS et se dit intéressé par des rapprochements avec EELV et le Front de gauche.

Suite de notre série d’entretiens politiques sur l’état de la gauche. Fraîchement élu député européen et proche de Benoît Hamon, Guillaume Balas condamne la ligne Hollande-Valls et espère que le prochain congrès du PS sera l’occasion de débattre des vrais sujets. Dans le cas contraire, dit-il, l’unité du parti sera mise en péril. Comment analysez-vous le moment actuel pour la gauche ? Guillaume Balas : Il y a eu un premier temps du quinquennat consistant, grosso modo, à mener des réformes…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents