Le parquet fait appel de la relaxe d'Alain Pojolat

Le parquet de Paris a fait appel jeudi de la relaxe la veille d'un responsable du NPA, Alain Pojolat, poursuivi en tant qu'organisateur de deux rassemblements propalestiniens interdits par la police cet été. Membre de la direction du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Alain Pojolat avait déclaré ces manifestations en préfecture au nom d'un collectif de partis et d'associations et avait été avisé de leur interdiction. Lire > Le procès d’Alain Pojolat, procès du droit de manifester A l'audience, mercredi,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.