Carlton de Lille : Un traitement putassier

Le procès du Carlton est l’occasion d’une nouvelle spectacularisation de l’info. On privilégie le soufre et le folklore tout en banalisant la prostitution.

Pas moins de trois cents accréditations et quatre écrans géants pour retransmettre les débats. Le procès du Carlton, à Lille, s’est ouvert en fanfare lundi 2 février. En même temps que le guide Michelin annonçait sa nouvelle édition, sans que l’on sache, dans l’emballement de l’actu, si l’établissement lillois avait perdu ou gagné une étoile ! Au reste, nouvellement référencé, il est coté en 4 étoiles. Procès retentissant s’il en est. Et pour cause : il convoque un ex-président du FMI déchu, amateur de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.