Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier en toute liberté, chaque semaine votre hebdo et deux fois par an, un hors série. En prélèvement automatique à durée libre.
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

COP 21: la marche mondiale pour le climat interdite

Laurent Fabius a annoncé l'interdiction des actions susceptibles de mobiliser les forces de l'ordre. Plusieurs organisations maintiennent leur appel à manifester.

La crainte était alimentée par des déclarations sans appel de Manuel Valls, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius vient de l'officialiser : les manifestations de la société civile en marge de la conférence climatique (COP 21) sont annulées.

Cette interdiction concerne la marche mondiale pour le climat , organisée le 29 novembre ainsi que l'action de désobéissance civile prévue le 12 décembre, dernier jour du sommet climatique.

Lire > COP 21 : «Nous ne respecterons pas l'interdiction de manifester»

Également sur la sellette selon nos informations, l'immense sommet citoyen qui devait réunir des organisations du monde entier à Montreuil (Seine-Saint-Denis) les 5 et 6 décembre. Son annulation reste en discussion.

La « zone d'action climat » , prévue du 7 au 10 décembre au Cent-quatre, une salle du nord de Paris, serait en revanche maintenue. Elle était initialement destinée à l'organisation des actions citoyennes menées pendant la quinzaine par les ONG du monde entier.

« La totalité des manifestations organisées dans les espaces fermés et aisément sécurisables seront maintenues » , précise le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Deux ans de préparation

Une liste d'événements qui seront interdits par les autorités doit être publiée dans les prochaines heures. Quiconque contreviendrait à ses interdictions s'exposerait à des poursuites judiciaires.

Cette décision est lourde de conséquences pour les organisations qui préparent depuis presque deux ans la mobilisation « pour la justice climatique » en marge de la COP 21. Elles espéraient faire de ce sommet diplomatique un temps fort de mobilisation citoyenne pour impulser un mouvement citoyen mondial pour le climat.

Dans un communiqué publié mercredi soir, la coalition Climat 21, qui regroupe 130 organisations, «regrette qu’aucune alternative n’ait été trouvée» . Le week-end du 28 et 29 novembre, elle comptabilise 2173 événements et 57 marches dans 150 pays et assure qu' «une forme alternative de mobilisation citoyenne» est à l'étude concernant Paris.

Depuis samedi, ces organisations ont plusieurs fois réaffirmé leur détermination à ne pas déserter le terrain de la mobilisation citoyenne. «Nous ferons part de créativité pour mobiliser et rassembler. Pas de COP21 sans mobilisation de la société civile » , assurait mercredi soir la porte-parole de la coalition, Juliette Rousseau.

Place de la République, 26 septembre 2015. - CITIZENSIDE/YANN KORBI / CITIZENSIDE.COM


Logo : capture d'écran ANV COP 21.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents