Dilcramation

Le Dilcra n’aime guère les « gauchistes » qui « jouent le jeu du commu-nautarisme ».

Ce 13 décembre 2015, Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra), publie sur Facebook un court texte d’une grande virulence, dans lequel il accuse certains des « collectifs » qui ont participé à l’organisation, deux jours plus tôt, d’un meeting « pour une politique de paix, de justice et de diginité » d’être « anti-démocratiques, racistes et antisémites ». Invité par une journaliste 1 à préciser un peu cette accusation infamante, il incrimine le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.