Le pot-pourri de l’économie

Que faudra-t-il encore pour reconnaître dans le néolibéralisme un ordre social qui vise à enrichir les riches ?

J’écoute les nouvelles. Les jeunes de la place de la République ont passé leur « Nuit debout » et déclarent un ras-le-bol qui déborde dangereusement du projet de loi El Khomri ; les riches et puissants du monde dont les noms sont mêlés ou (pourraient l’être) aux Panama papers se plaignent de quelques insomnies ; Emmanuel Macron est plus déterminé que jamais à se remettre « En marche », ni vers la droite ni vers la gauche ! J’apprends de la bouche des experts qu’une nouvelle crise financière nous menace…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.