Pierre. Ciseaux. Papier

Une pièce inconfortable et drôle, ludique et corrosive

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Trois personnages, deux hommes et une femme, sont assis confortablement dans leur fauteuil. Face au public, à qui ils s’adressent plus qu’ils ne se parlent. La pièce de Clémence Weill découpe le langage en phrases incisives, qui remettent en cause les choses entendues, les idées toutes faites. Le spectateur est interpellé, sa conscience alertée, sa position de citoyen dans la société questionnée. Pièce inconfortable et drôle, ludique et corrosive, Pierre. Ciseaux. Papier est mise en scène par Laurent Brethome.


Pierre. Ciseaux. Papier, Théâtre du Rond-Point, Paris, jusqu’au 14 mai, 01 44 95 98 21.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.