Dossier : La sécurité contre le sécuritaire

Sécurité : Changer de stratégie

Et si les mesures sécuritaires faisaient le jeu de Daech ? Et si la lutte contre le terrorisme passait au contraire par plus de droits et plus de justice ?

Les politiques sécuritaires seraient-elles non seulement inefficaces contre le terrorisme mais également contre-productives ? C’est ce qui commence à se dire au sein de démocraties éprouvées par des attentats. « Le sécuritaire sert ceux qui nous frappent », alerte le politologue Jean-François Bayart le 15 juillet dans Libération. « Les États-nations occidentaux sont aujourd’hui devenus des États de sécurité nationale, dont l’obsession s’étend, au-delà du seul terrorisme, à l’immigration, à l’ultra-gauche…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.