Anticolonialisme : l'indispensable débat

Une trentaine d’associations organisent une semaine de rencontres
pour fédérer les anticolonialistes et dépasser les clivages qui divisent
la gauche. Les explications d’un des organisateurs, Patrick Farbiaz.

Depuis quelques années, la gauche politique, associative et intellectuelle se déchire sur les questions de la laïcité et du passé colonial de la France. Un nouveau clivage est apparu entre partisans d'une « laïcité ouverte » et tenants d'une « laïcité dogmatique », entre ceux qui « ne veulent pas faire l'impasse sur la question coloniale » et « une frange liée à SOS-Racisme qui ne se reconnaît pas dans ce type de débat », explique Patrick Farbiaz, représentant des Verts et organisateur de la Semaine…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.