Bové, combien de divisions ?

Les soutiens du syndicaliste paysan couvrent un spectre politique et une diversité d’engagements caractéristiques d’une candidature fédératrice des luttes d’aujourd’hui.

La candidature de José Bové, « c'est la candidature de trop » et « une candidature de plus dans l'émiettement de la gauche » , regrette Marie-George Buffet. Cette candidature « va diviser davantage » les tenants du « non » de gauche au référendum européen, note la LCR. Aussitôt annoncée, la candidature du syndicaliste paysan est décriée par ceux-là mêmes à qui il demande, au nom du nécessaire rassemblement des antilibéraux de gauche, de renoncer à présenter des candidatures séparées. Elle n'est pas non…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Appel pour les marches des libertés samedi 28 novembre partout en France

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Adieu « Che » Maradona

Monde accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.