« Une immigration utile aux deux pays »

Malek Boutih est délégué aux questions de société au parti socialiste.

Votre rapport sur l'immigration est-il resté lettre morte au sein du PS ? Malek Boutih : Je n'ai jamais pensé qu'il serait immédiatement suivi d'effet. La question de l'immigration n'est pas consensuelle, il faut donc du temps pour faire avancer le débat. Mais je pense avoir fait bouger les lignes dans le sens où, désormais, nous sommes sortis de la position d'intégration des étrangers présents sur le sol français, accompagnée de la chasse à l'immigration clandestine. Ce qui était la position historique de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Geoffrey Hannot, le fidèle à la cause

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.