« Une immigration utile aux deux pays »

Malek Boutih est délégué aux questions de société au parti socialiste.

Votre rapport sur l'immigration est-il resté lettre morte au sein du PS ? Malek Boutih : Je n'ai jamais pensé qu'il serait immédiatement suivi d'effet. La question de l'immigration n'est pas consensuelle, il faut donc du temps pour faire avancer le débat. Mais je pense avoir fait bouger les lignes dans le sens où, désormais, nous sommes sortis de la position d'intégration des étrangers présents sur le sol français, accompagnée de la chasse à l'immigration clandestine. Ce qui était la position historique de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents