Bilan d'étape

Depuis la validation, lundi, de douze candidats par le Conseil constitutionnel, c'est une nouvelle campagne qui commence. En principe, un peu plus équitable. Mais ne rêvons pas, le chronométrage des temps de parole n'empêchera pas les sondages de conforter chaque électeur dans son rôle de stratège oubliant ses convictions pour « voter utile », sans d'ailleurs que l'on sache utile à quoi ni à qui. La page est donc loin d'être blanche. Quelles leçons tirer au matin de ce nouveau départ ? La première concerne…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents