Bush peu désiré

Pas de tout repos, la tournée latino-américaine de Bush, sous les huées de milliers de manifestants ! Intérêt pro domo pour les agrocarburants au Brésil et en Colombie, ou pour les périls migratoires au Guatemala et au Mexique : le continent, qui a basculé à gauche depuis 2002, a pris acte d'une diplomatie étasunienne réduite à la lutte antidrogue, à la sécurité et à une course aux accords commerciaux bilatéraux, depuis la mise en échec de son projet de Zone de libre-échange des Amériques. Politiquement,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.