Encombrants soutiens

Dis-moi qui te soutient, je te dirai qui tu es. À l'heure où les grands candidats s'échinent ànous prouver qu'ils ne sont pas ceux que nous croyons qu'ils sont, ce petit jeu n'est pas seulement plaisant. Il est aussi révélateur. Passons vite sur Nicolas Sarkozy. « J'ai changé » , dit-il. Au point d'ailleurs d'éviter de parler du bilan des gouvernements Raffarin et Villepin, dont il était encore mardi l'une des pièces maîtresses. Ce dédoublement de personnalité est à son comble quand le ministre-candidat…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents