Le travail ne paie plus

Pour la plupart des partis de gauche, la réduction du temps de travail est inéluctable parce qu’elle est un droit et une solution pour réduire le chômage.

Clotilde Monteiro  • 1 mars 2007 abonné·es

Si l'application généralisée des 35 heures ne fait pas consensus au sein du PS, celle-ci est une évidence pour le reste de la gauche. Pour José Bové et Olivier Besancenot, le partage du temps de travail est une urgence, si l'on veut, à terme, voir les (vrais) chiffres du chômage

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 3 minutes