Violences bretonnes

Effet « vases communicants » ? Alors que le préfet de la Région Bretagne vient d'annoncer la fermeture de captages d'eau sur plusieurs rivières et des mesures de protection des bassins versants, les locaux de la très active association Eaux et rivières de Bretagne ont été saccagés, et son cofondateur Gérard Borvon a reçu des menaces de mort. Attitude « inacceptable » du gouvernement, juge-t-il, car les mesures « brutales » qu'il vient de prendre (justifiées alors que les taux de nitrate dépassent 50 mg par…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Du son contre les matraques

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents